Comment abattre un arbre ?

Abattre un arbre, c’est plus qu’une simple tâche, c’est une aventure qui demande savoir-faire et un œil pour le détail. Dans ce guide, nous vous accompagnons, pas à pas, à travers les étapes clés pour abattre un arbre. Vous apprendrez à réaliser cette tâche non seulement de manière sûre et efficace, mais aussi avec le respect et l’amour du travail bien fait, héritage de ceux qui connaissent la valeur de la sueur dans les bois.

1. Évaluation de la Sécurité et Préparation

Inspection de l’arbre et de son environnement :

Dimensions et État de l’Arbre : Avant l’abattage, évaluez les dimensions de l’arbre, autant en largeur qu’en hauteur. Cela influencera les techniques et outils à utiliser. La raison pour laquelle l’arbre doit être éliminé (maladie, dangerosité, etc.) est également à prendre en compte. Si l’arbre présente des signes de faiblesse ou de maladie, il pourrait nécessiter des méthodes d’abattage spécifiques pour minimiser les risques​.

Sécurité de l’Environnement : Assurez-vous qu’il n’y ait pas de lignes électriques à proximité immédiate de l’arbre. Si l’arbre est proche de lignes électriques, d’autres structures, ou d’autres arbres, des précautions supplémentaires doivent être prises pour éviter les accidents durant la chute de l’arbre​.

Inspection de Croissance : Contrôlez la courbe de croissance de l’arbre. La hausse ou la baisse de cette courbe peut indiquer l’état de santé général de l’arbre. Examinez également la santé des branches, des pousses et des nouvelles feuilles. Des branches cassées ou des « balais de sorcière » (un amas de branches dû à une mauvaise coupe antérieure) doivent être coupés pour prévenir des dommages futurs​.

Maladies et Anomalies : Soyez vigilant aux signes de maladies ou aux excroissances anormales sur l’arbre. Par exemple, un nodule noir sur un prunier ou un cerisier indique une maladie grave. Dans ce cas, l’arbre est souvent condamné et doit être remplacé. D’autres excroissances peuvent signaler la présence de maladies ou d’insectes nuisibles. La présence de mousses ou de lichens, en revanche, n’est généralement pas un signe de mauvaise santé​.

Nids et Animaux : Lors de l’inspection, soyez attentif à la présence éventuelle de nids dans l’arbre. Si vous trouvez un nid d’oiseaux ou d’écureuils, cela n’est généralement pas un problème et peut être laissé en place. En revanche, un nid de guêpes nécessite une attention particulière, bien que la plupart soient inactifs et ne présentent pas de danger immédiat.

Le choix de la chaîne dépend de quatre critères :

  • Le pas représente la distance entre les maillons de la chaîne de tronçonneuse. Il définit la taille de coupe et impacte la vitesse.
  • La gouge constitue la partie tranchante de la chaîne de tronçonneuse qui entre en contact direct avec le bois. Elle se compose du limiteur de profondeur et du tranchant, responsable de la coupe effective du bois
  • Le nombre de maillons détermine la longueur totale de la chaîne de tronçonneuse
  • La jauge correspond à l'épaisseur du maillon d'entraînement de la chaîne de tronçonneuse. Elle influence comment la chaîne s'ajuste et se déplace le long du guide-chaîne

Les maillons entraîneurs transmettent la force motrice, tandis que les maillons de liaison facilitent l'évacuation des débris. Les rivets maintiennent la chaîne ensemble.

Différents profils de gouge adaptés à différents bois.

  • Gouge Demi-Ronde : Coupe fine et précise, idéale pour le bois tendre.
  • Gouge Carrée : Coupe brutale et efficace, adaptée au bois dur.
  • Gouge Ronde : Facilité d'affûtage, convient aux tronçonneuses de faible puissance.
  • Profil Demi-Rond : Bon équilibre entre performance et facilité d'affûtage, polyvalent.

Différents types de chaîne

  • Chisel : Dents carrées pour une coupe rapide dans le bois propre. Exige un affûtage précis. Utilisée principalement par les professionnels.
  • Semi-Chisel : Dents arrondies, plus tolérantes à la saleté et à l'usure. Moins rapide que la chisel, mais plus durable et facile à entretenir.
  • Low-Profile : Conçue pour les utilisateurs occasionnels. Moins de risque de rebond, facile à utiliser, mais moins efficace pour les coupes lourdes.
  • Full Skip : Chaîne avec moins de dents, espacées plus largement. Coupe plus rapidement mais moins lisse, idéale pour les gros travaux de coupe.
  • Ripping Chain : Conçue spécialement pour la découpe longitudinale du bois (débitage). Dents à angle d'attaque plus faible pour des coupes plus lisses le long du grain du bois.

 2. Planification de la Chute

Évaluation de la Direction de Chute :

Facteurs Déterminants : Prenez en compte des éléments comme la direction du vent, la forme et la position de l’arbre, ainsi que les conditions du site. Ces facteurs influencent la direction dans laquelle l’arbre tombera​.

  • Direction du Vent :
    • L’effet du vent sur l’arbre est crucial, surtout si l’arbre est grand ou possède un houppier dense.
    • Un vent fort peut influencer la direction de chute, en particulier si l’arbre a déjà une inclinaison naturelle dans cette direction.
    • Évaluez la direction et la vitesse du vent pour anticiper comment il pourrait affecter la chute.

L'importance de tenir compte du vent avant d'abattre un arbre

  • Forme de l’Arbre :
    • Examinez la structure globale de l’arbre. Un arbre peut naturellement pencher d’un côté ou avoir une répartition inégale des branches, ce qui influencera sa direction de chute.
    • Observez si l’arbre présente des irrégularités telles que des branches plus lourdes ou plus denses d’un côté, ce qui pourrait le faire pencher dans cette direction lors de l’abattage.

L'importance de tenir compte de la forme de l'arbre avant de l'abattre

  • Position de l’Arbre :
    • La position de l’arbre dans son environnement est un autre facteur important. Si l’arbre est situé sur une pente, par exemple, il a plus de chances de tomber dans la direction de la pente.
    • Prenez également en compte les structures environnantes. Si l’arbre est entouré d’autres arbres ou bâtiments, cela peut limiter les options de chute et nécessiter une planification plus détaillée pour éviter les obstacles.

Une forêt bien entretenue

  • Conditions du Site :
    • Le type de sol et les conditions environnantes peuvent également influencer la chute de l’arbre. Un sol humide ou instable, par exemple, peut affecter la stabilité de l’arbre et sa direction de chute.
    • Inspectez l’aire autour de l’arbre pour identifier tout facteur qui pourrait modifier ou compliquer sa chute, comme des dénivellations ou des zones d’eau.

Utilisation d’Outils : Pour mesurer la hauteur de l’arbre, une technique courante est d’utiliser la croix du bûcheron, une méthode simple avec des morceaux de bois de même longueur pour estimer la distance où l’arbre tombera

Méthode de la croix du bûcheron :

Illustration de la méthode de la croix de bûcheron

Préparation : Vous aurez besoin de deux bâtons ou morceaux de bois de même longueur. Ces bâtons seront utilisés pour former une croix.

Formation de la Croix : Tenez un bâton à la verticale, droit devant vous, et placez le second bâton horizontalement contre le premier, formant ainsi une croix. Vous pouvez les tenir avec vos mains ou les assembler temporairement.

Alignement avec l’Arbre : Positionnez-vous de sorte que la partie inférieure du bâton vertical soit alignée avec la base de l’arbre et la partie supérieure avec le sommet de l’arbre. Pour ce faire, vous devrez peut-être vous déplacer en avant ou en arrière jusqu’à ce que les extrémités du bâton vertical correspondent précisément à la base et au sommet de l’arbre.

Marquage du Point de Chute : Une fois la croix correctement alignée avec l’arbre, le point où le bâton horizontal touche le sol indique approximativement l’endroit où le sommet de l’arbre atteindra lorsqu’il tombera. Ce point marque donc la distance à laquelle l’arbre peut tomber.

Cette méthode est basée sur le principe de la proportionnalité et offre une estimation visuelle de la hauteur de l’arbre et de sa distance de chute potentielle. Bien qu’elle ne soit pas précise au centimètre près, elle donne une bonne indication pour planifier l’abattage en toute sécurité.

3. Nettoyage et Préparation :

Déblayer le Pied de l’Arbre :

  • Avant de commencer l’abattage, nettoyez minutieusement la zone tout autour du pied de l’arbre. Cela inclut l’enlèvement de toutes les branches mortes, débris, feuilles, ou autres végétations qui pourraient entraver l’accès ou la visibilité.
  • Assurez-vous que le sol autour de l’arbre est dégagé pour éviter tout obstacle qui pourrait affecter la stabilité pendant l’abattage ou devenir un danger pendant la chute de l’arbre.

Préparation de la Zone de Chute :

  • Si l’espace le permet, nettoyez également la zone dans laquelle vous prévoyez que l’arbre tombera. Cela facilite non seulement la chute de l’arbre dans la direction souhaitée, mais réduit également le risque de rebondissement ou de roulis imprévu de l’arbre une fois au sol.
  • Enlevez les pierres, branches, ou tout autre objet qui pourrait être projeté lors de la chute de l’arbre, pour éviter les accidents.

Aménagement d’une Zone de Repli :

    • Il est essentiel de préparer une ou plusieurs zones de repli sécurisées pour l’opérateur. Ces zones doivent être dégagées et accessibles pour permettre une retraite rapide et sûre.
    • Veillez à ce que ces voies de repli ne soient pas obstruées par des débris ou des obstacles naturels. Il est recommandé d’avoir plusieurs options de repli en cas d’imprévus durant la chute de l’arbre.

Prise en Compte des Conditions Externes :

  • Influence du Vent : L’houppier de l’arbre peut agir comme une voile, particulièrement dans des conditions de vent fort. La direction et l’intensité du vent sont donc des facteurs critiques à considérer pour prévoir la trajectoire de chute de l’arbre​.
  • Caractéristiques de l’Arbre et du Terrain : La hauteur de l’arbre, son inclinaison naturelle, le degré d’inclinaison du terrain, et la répartition des branches sont autant de facteurs qui influencent la chute. Il est essentiel de tenir compte de ces éléments pour assurer que l’arbre tombe dans la direction souhaitée​.

Précautions Supplémentaires :

  • Contraintes à la Base de l’Arbre : Dans certains cas, il peut être nécessaire d’enlever les contreforts à la base du tronc pour mieux contrôler la direction de chute. Ensuite, l’entaille d’abattage doit être pratiquée à angle droit par rapport à cette direction, en atteignant une profondeur d’environ 1/5 du diamètre du tronc​.

4. Technique de Coupe

Pour commencer, choisissez la technique de coupe selon la situation que vous avez. Si vous êtes sur un terrain plat et dégagé, avec un arbre bien droit de taille moyenne, c’est la solution classique qu’il vous faudra adopter. Si, par contre, vous coupez, comme moi, des vieux arbres biscornus sur un terrain dont le pourcentage de pente ferait pâlir les meilleurs grimpeurs du Tour de France, il va falloir faire différemment.

Méthode de coupe pour abattre un arbre

1. Entailler l’Arbre

  • Coupe Oblique : Effectuez une coupe oblique d’au moins 45° en bas de l’arbre. Cette coupe doit pénétrer entre un tiers et un quart du diamètre du tronc. Elle va guider la direction de la chute de l’arbre et pour former la « charnière », une bande de bois qui contrôle la chute.
    • Position : Tronçonnez de haut en bas, du côté où l’arbre doit tomber.
    • Profondeur : Assurez-vous que la profondeur de la coupe est suffisante pour guider efficacement la chute.
  • Entaille Horizontale : Après la coupe oblique, réalisez une entaille horizontale sous la première coupe.
    • Objectif : Cette action vise à rejoindre la base du trait oblique. Il est important de maintenir la tronçonneuse bien horizontale lors de cette coupe et de veiller à ce que l’entaille inférieure coïncide exactement avec l’entaille supérieure.
    • Nettoyage : Retirez le coin de bois formé pour obtenir une zone propre et accessible.

2. Utilisation des Coins d’Abattage

  • Optionnel : Si vous le souhaitez, insérez des coins d’abattage dans l’entaille.
    • Avantage : Les coins aident à mieux diriger la chute de l’arbre, offrant un contrôle supplémentaire sur sa direction.

3. Réalisation du Trait d’Abattage

  • Coupe Horizontale : Pratiquez une coupe horizontale à environ 3 cm au-dessus de la base de l’entaille précédemment réalisée, sur un des côtés de l’arbre.
    • Progression : À mesure que vous tronçonnez, la coupe va progressivement se rapprocher de l’entaille.
    • Ouverture : L’arbre va commencer à s’ouvrir et à basculer en avant.

 

Les différentes méthodes pour couper un arbre

  1. Entaille Classique avec Coupe Oblique vers le Haut :
    • Avantages : Méthode sûre et fiable, particulièrement adaptée aux arbres sur un terrain plat ou légèrement en pente. Elle offre une meilleure précision directionnelle et une faible hauteur de souche.
    • Inconvénients : Peut ne pas convenir aux arbres sur des terrains très accidentés ou pentus.
    • Cas d’Application : Recommandée pour la plupart des arbres dans des conditions de terrain standard​​.
  2. Entaille Ouverte en V, avec Coupe Oblique vers le Bas :
    • Avantages : Convient aux arbres qui ont tendance à éclater, avec un angle d’ouverture plus petit (45 – 55°) qui favorise une rupture de la charnière plus rapide.
    • Inconvénients : Position élevée du trait d’abattage peut augmenter le risque d’éclatement. Il peut être plus difficile d’obtenir la bonne taille d’entaille et de charnière.
    • Cas d’Application : Utile pour les arbres sur un terrain plat ou légèrement en pente, en particulier ceux susceptibles d’éclater​​.
  3. Entaille avec Grand Angle d’Ouverture :
    • Avantages : Offre un meilleur contrôle, car la charnière reste intacte plus longtemps. L’angle d’ouverture supérieur à 70° offre plus de précision.
    • Inconvénients : Hauteur de souche plus élevée.
    • Cas d’Application : Efficace pour les arbres sur terrain plat et en pente, lorsque le contrôle accru est nécessaire​​.
  4. Entaille de « Humboldt » ou Sous Entaille :
    • Avantages : Efficace pour abattre des arbres de gros diamètre sur des pentes raides. Adaptée aux essences susceptibles de se fendre, avec une hauteur de souche faible dans les pentes abruptes.
    • Inconvénients : Peut entraîner une hauteur de souche élevée sur un terrain plat.
    • Cas d’Application : Recommandée pour les gros arbres sur des terrains en pente raide ou pour les arbres susceptibles de se fendre​​.

Comment abattre un petit arbre ?

  • Pour les Petits Arbres : Pour les arbres de petite taille, effectuez le trait d’abattage directement derrière l’entaille directionnelle. Utilisez une chaîne en traction pour plus de sécurité si vous êtes inexpérimenté. Cette méthode peut également être utilisée sur de gros arbres, à condition qu’ils ne penchent pas vers l’arrière et en l’absence de vents défavorables​.

5. Retraite et Sécurité

Retraite : Dès que l’arbre commence sa chute, éloignez-vous rapidement en suivant les voies de repli prévues.

Maintien de la sécurité : Gardez une distance de sécurité et soyez constamment attentif à l’évolution de la situation.

7. Nettoyage et Traitement Post-Abattage

Redirection vers l’article sur l’ébranchage : Pour plus de détails sur l’ébranchage et le découpage, veuillez consulter notre article ‘comment débiter un arbre ? ‘ .

Au Revoir aux Arbres, Hommage à la Nature

Une souche d'arbreEt voilà, nous voici à la fin de notre parcours à travers les bois et les secrets de l’abattage d’un arbre. Rappelez-vous, chaque arbre abattu est une histoire, chaque branche coupée, un souvenir. Et dans le respect de cette nature généreuse, nous apprenons l’art de prendre sans jamais oublier de donner en retour. Que ce soit dans le bourdonnement de la tronçonneuse ou dans le silence qui suit la chute d’un géant, il y a une poésie, une mélodie que seuls ceux qui travaillent avec leurs mains et leur cœur peuvent vraiment comprendre.

Alors, la prochaine fois que vous sentirez l’odeur de la sève et entendrez le craquement du bois sous la lame, pensez à la tradition et à la passion qui nous lient tous dans ce ballet forestier. Gardez toujours en tête les leçons de sécurité, d’efficacité, et surtout, cette connexion profonde avec la terre qui nous nourrit et nous abrite.

À vous maintenant, courageux bûcherons d’un jour, de poursuivre cette danse avec la nature, en toute sécurité et avec le respect qu’elle mérite. Bonne coupe, et que chaque arbre abattu soit un hommage à cette nature qui nous offre tant.